Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour!

Tout d'abord, je vous souhaite la bienvenue sur ce blog qui n'a pour but que d'exposer mes travaux divers, mais également de partager certaines techniques, patrons, etc. Si vous avez besoins de précisions sur une réalisation, un patron ou encore une technique employée ou que vous avez un projet en tête et besoins de deux mains, n'hésitez pas à me contacter! Vous pouvez aussi tout simplement me laisser un commentaire ils sont toujours bienvenus!

Je me présente: je m'appelle Audrey mais sur internet on me connait plus sous le nom de Bulle, j'ai 30 ans et je suis enseignante contractuelle (dans l'attente de décrocher le concours) et en même temps étudiante en master d’histoire.

Je suis tombée il y a quelques années dans la marmite de la reconstitution historique, médiévale et devant me porter un costume je me suis lancée dans la couture plutôt que d'aller en acheter un. J'ai toujours été manuelle donc c'était une grand aventure pour moi qui petite fille confectionnait des vêtements de poupée à partir de vieux bouts de tissu. De fil en aiguille, l'expression me semble utilisée vraiment au plus juste dans mon cas, je me suis posé pas mal de questions sur le pourquoi du comment : pourquoi les gens faisaient ainsi, pourquoi ce matériaux et pas un autre, ce qu'on peut reconstituer sans l'ombre d'un doute et ce qui reste du domaine de l'imaginaire, et voilà une passion était née: le textile historique. Mais bon une fois qu'on touche au textile, on a envie de toucher à tout et de tout voir...Et c'est pourquoi aujourd'hui, je file, tisse, couds, brode...

Bonne lecture!



Archives

2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 14:58
Cette robe est une tentative de reconstitution d'un vêtement de femme de la fin du XIIIème siècle s'inspirant de sources iconographiques de la même époque et des découvertes faites lors des fouilles de Londres. Elle est en lin vert et les manches de cette robe sont ajustées  aux poignets  à l'aide de 3 boutons de tissu.


Au XIIIème siècle les manches commencent à se resserrer aux poignets laissant entrevoir le début de la mode des manches très moulantes typiques du XIVème siècle où il était de bon ton de faire ajuster ses manches à son bras jusqu'aux coudes, et parfois même plus haut, à l'aide de nombreux boutons. Les boutons ne sont pas visibles sur les iconographies du XIIIème siècle représentant des manches fendues et retournées sur le poignet pour le travail., Pour obtenir un ajustement aussi près du corps et pouvoir fermer cette fente  au poignet deux solutions étaient possibles, les boutons ou le laçage. J'ai choisi les boutons plus pratiques et plus en accord avec l'iconographie, les pièces de fouille et l'évolution des manches au siècle suivant. Les coutures invisibles sont faites à la machine. Le surfilage, il a été fait à la façon des textiles retrouvés lors des fouilles de Londres, en rabattant 2 fois les bords du tissu et en les cousant au point droit à la main.



Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Bravo,<br /> <br /> Je suis émerveillée par tes talents de couturière, c'est magnifique et la robe de mariée et vraiment spendide. Continu à nous faire profiter de tes créations en filage également car tes écheveaux en alpaga sonttrès beaux !
Répondre
B
<br /> Merci ça fait plaisir!<br /> Tous les encouragements sont agréables à recevoir!<br /> A bientôt!<br /> <br /> <br />
Q
Je suis sidérée. Je viens de chez Eleonore et j'ai parcouru tes pages.<br /> <br /> Tu fais des choses magnifiques !!! Bravo.<br /> <br /> Toutes mes félicitations et j'espère que tu continueras à nous montrer tes merveilles.<br /> <br /> Longue vie à ton blog.
Répondre
B
<br /> Merci pour ce commentaire!!!<br /> <br /> Je n'ai pas répondu plus tôt car j'étais en déplacement.<br /> <br /> Ca fait plaisir tous ces encouragements.<br /> <br /> <br />
E
ok pour les manches;ok pour le galonnage au métier a plaquettes, que nous avons utilisé l'an passé avec bonheur<br /> cela servait aussi pour le décor avec ces fameuses tresses a 6 ou 8 brins<br /> ici plutôt du chanvre que du lin parce que nous sommes une région de chanvre et sans doute de la laine mais on a peu de brebis ou mouton.<br /> très beau site en tout les cas<br /> une question, pas de new letter?
Répondre
E
je ne suis pas sûre que les boutons existaient déjà.<br /> c'est fendu effectivement. et pour les ceintures il y avait souvent des tresses à 6, 8 brins voir plus
Répondre
B
<br /> Pour le XIIème je ne suis pas une spécialiste, je ne me suis pas penchée sur la question en profondeur. La base reste la même, mais les manches sont plus larges. On parle de bliaud plus que de robe<br /> à ce moment là.<br /> J'ai utilisé du lin, mais il est peu probable qu'il ai été utilisé de cette façon au moyen âge car difficile à teindre.<br /> Le monde paysan avait surtout accés à la laine, le lin étant laissé naturel ou blanchi pour les dessous.<br /> Donc plutôt bliaud de laine sur chemise de lin. Si la laine est 100% ça n'est pas si chaud.<br /> Pour les conditions plus haute  de la soie!<br /> Niveau ceinture je penche plutôt pour une lanière de cuire ou un galon tissé aux plaquettes.<br /> Le bouton c'est vaiment du fin XIIIème début XIVème. Et pour de la déco en priorité.<br /> A creuser sur les enluminures, les églises du XIIème quand j'ai plus de détails je fait savoir!<br /> <br /> <br />
E
celle ci est déjà mieux adapté a l'époque qui ne préoccupe a savoir le 12 ème, et nous sommes nous paysannes, le tissu reste précieux mais la forme est bien<br /> idée à creuser, si tu le permet
Répondre