Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonjour!

Tout d'abord, je vous souhaite la bienvenue sur ce blog qui n'a pour but que d'exposer mes travaux divers, mais également de partager certaines techniques, patrons, etc. Si vous avez besoins de précisions sur une réalisation, un patron ou encore une technique employée ou que vous avez un projet en tête et besoins de deux mains, n'hésitez pas à me contacter! Vous pouvez aussi tout simplement me laisser un commentaire ils sont toujours bienvenus!

Je me présente: je m'appelle Audrey mais sur internet on me connait plus sous le nom de Bulle, j'ai 30 ans et je suis enseignante contractuelle (dans l'attente de décrocher le concours) et en même temps étudiante en master d’histoire.

Je suis tombée il y a quelques années dans la marmite de la reconstitution historique, médiévale et devant me porter un costume je me suis lancée dans la couture plutôt que d'aller en acheter un. J'ai toujours été manuelle donc c'était une grand aventure pour moi qui petite fille confectionnait des vêtements de poupée à partir de vieux bouts de tissu. De fil en aiguille, l'expression me semble utilisée vraiment au plus juste dans mon cas, je me suis posé pas mal de questions sur le pourquoi du comment : pourquoi les gens faisaient ainsi, pourquoi ce matériaux et pas un autre, ce qu'on peut reconstituer sans l'ombre d'un doute et ce qui reste du domaine de l'imaginaire, et voilà une passion était née: le textile historique. Mais bon une fois qu'on touche au textile, on a envie de toucher à tout et de tout voir...Et c'est pourquoi aujourd'hui, je file, tisse, couds, brode...

Bonne lecture!



Archives

6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 16:13

De mon séjour en Bretagne l’an passé j’ai rapporté un livre sur la broderie traditionnelle bretonne,  du fil de soie à broder trouvé dans une mercerie ancienne de Dinan et des souvenirs de cette culture si particulière plein la tête.

De retour à la maison je me suis lancée dans la confection d’un motif typique des costumes du Finistère, la plume de paon. Comme c’était un essai, je n’en ai fait qu’une que j’ai brodée en fil de soie ocre et rose sur un morceau de laine noire puis orné de quelques perles de rocaille or. Le tout a été doublé avec de la toile thermocollante noire afin de protéger et cacher l’envers. Enfin pour améliorer visuellement la bordure un point de feston vient orner le pourtour.

Encore fallait-il lui trouver une utilité ! Ce motif et son origine me faisant énormément  penser à la belle époque, les matériaux utilisés provenant du tout début du 20ème siècle, j’ai eu l’idée de le monter sur du ruban de satin noir. Un peu comme ces rubans de satin ou de velours que les jeunes filles nouaient autour de leur cou avec un pendentif à cette époque. Mais pour lui donner une allure plus moderne il est orné de 3 rubans de tailles différentes qui forment un nœud sur le côté faisant office de fermoir grâce à une pression discrètement cachée en dessous.

Le collier restait déséquilibré et le nœud avait tendance à tourner vers l’avant. Pour régler le problème ma première idée fut de plomber la pointe de la plume de paon mais l’essai n’a pas été concluant, j’ai donc ajouté un petit pendentif en perle de cristal or et chainette dorée à la point qui alourdi légèrement l’ensemble et lui confère plus de tenue.

Mais un long discours ne remplace pas une belle photo !

 

collierbreton

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 18:03

Il y a de cela 2 ans j’avais réalisé une aumônière brodée avec un motif tiré de l’apocalypse de Saint-Sever (XIème siècle) que vous pouvez voir dans cet article : Bourse reliquaire

Cette bourse ayant été vendue lors d’une exposition à un visiteur en étant tombé amoureux, j’ai eu envie de rebroder ce motif que j’aime beaucoup.

Pour cette réédition du Beatus de Saint Sever, j’ai brodé au point de Bayeux avec du fil de pure laine (Aubusson) sur lin puis j’ai appliqué le motif sur de la soie ocre. L’intérieur est doublé en lin blanc et le tout cousu au fils de soie ocre. L’assemblage a été réalisé en cousant en même temps une tresse bicolore en laine Aubusson le long de la couture. Technique déjà utilisée sur cette aumônière : Aumonière XIVème siècle.

Pour les finitions toujours en laine Aubusson, trois tassels (glands de passementerie) rouge et deux plus petits jaunes. La tête des tassels est recouverte d’un fils doré (âme de soie et lame de métal autour) brodé comme un filet. La sangle de suspension est faite en tissage à carte avec un motif très simple de rayures bicolores avec le même rouge et le même jaune.

 

global

 

details

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 11:59

 

Voilà mes placards débordent et ne souhaitant pas me lever aux aurores pour aller me geler devant un stand de brocante je déstocke un peu mes réserves afin d'en faire des nouvelles et de varier les plaisirs.

J'ai acheté en lot industriel de la laine d'Aubusson utilisée pour les tapisseries et tellement fine qu'elle rend très bien en broderie. C'est 100% français et j'en ai beaucoup trop donc si ça vous tente je revends mon surplus à 1€ l'échevette de +/-33m. Ca doit faire une dizaine d'échevettes de chaque couleur.

Voici l'arc en ciel en image :

 

toutes-2

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2009 7 20 /09 /septembre /2009 13:42
Juste pour le plaisir, un petit panier regroupant tous mes achats de mercerie ancienne.
Pour redonner vie à des objets du passé, il n'y a pas meilleure matière première que celle venant elle même d'un temps plus ou moins lointain.

Dans ce panier des cartes de laine Saint Pierre dénichées chez Emmaüs, des rouleau pour imprimer des bordures réguliéres sur du tissu afin de créer de jolis festons brodés, une ancienne carte à transferer, un patron et des motifs tout droit sorti d'un très vieux numéro de modes et travaux, des bobine de soie perlée à broder trouvées par hasard sur le stand d'un ancien mercier à la foir du tout d'Issoudun, et le must des bobine de fil métallique doré (1900) et un échevaux de lacet argent pour la broderie (même époque) acheté chez Fleur de lin et bouton d'or.  Pour le fil d'or, c'est un véritable trésor car on en trouve plus de cette qualité ou alors très très difficilement. Il est en âme textile avec une lamelle extra fine de metal doré couchée autour. Le fil or DMC ne rend pas du tout le même effet sobre et lumineux que celui d'un vrai fil guippé à l'ancienne. Je n'ai aps encore eu l'occasion de tout utiliser mais je sens que cela donnera des ouvrages originaux et hors du temps.

Partager cet article
Repost0
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 17:03
La semaine a été très riche en productions, j'ai été pas mal inspirée par le soleil en fait ou peut être par mon diplôme tout juste obtenu.
Je vous ai pas raconté, j'ai obtenu ma licence en Sciences de l'éducation la grande classe n'est-ce pas?!!!

Bref le sujet n'est pas là, il me restait un coupon de lainage orange et quelques bouts de toile de gros coton bordeau.
Plutôt que de tout jeter, j'en ai fait quelques petits accessoires inspirés du monde celte.
Le motif, brodé à la main au point de tige, est un noeud de trèfle (entrelacs celte de base), le fil utilisé est une laine artisanale 100% qui sert à la confection des tapisseries d'Aubusson, un vrai bonheur à utiliser.

L'ensemble se compose d'une besace, d'un porte monnaie, d'une trousse, d'une pochette pour téléphone portable et d'un porte clé pampille. Toutes les pièces sont doublées avec le coton, mise à part la pochette de portable qui est coupée dans le biais pour plus d'élasticité. Voici le résultat en images:


Vue d'ensemble.


La besace, une fois le rabat ouvert, découvre une deuxième pochette bien cachée pour y glisser un téléphone portable ou d'autres petites choses à garder à portée de main. Le bouton n'est là que pour décorer, il cache en fait une pression.

Partager cet article
Repost0
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 23:13
En quelques images une nouvelle réalisation. Il s'agit d'une petite aumonière en lin blanc doublée de lin vert amande toute brodée.



La broderie est faite en soie (en fait c'est de la soie synthétique mais j'ai encore du mal à trouver de la vrai soie à broder)  et la technique utilisée et le point de croix.
Je me suis inspirée du Codex Manesse pour le motif mais au lieu de remplir la croix j'ai rempli le carré autour, heureuse coïncidence je suis tombée sur le lien ci-dessous et en fait le motif est histo il vient d'Espagne et date du XIVème siècle :p

http://www.bayrose.org/wkneedle/Articles/cross_stitch_patterns.html

Les glands de passementerie aussi appelés tassels le lacet et la bordure sont en laine (50%) avec du fil soyeux en petites touches.



Merci à ce blog pour la technique d'assemblage avec tresse bicolore décorative qui borde toute la bourse.

http://m-silkwork.blogspot.com/search/label/work%20in%20progress

Le cordon a été fait aux doigts.
Tous les assemblages sont fait main avec du fil de lin.
Partager cet article
Repost0
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 21:57

Cette aumonière est une tentative de reconstitution d’une aumonière trapézoïdale du XIVème siècle.



Elle est faite de soie sauvage et a été brodée en soie de synthèse (rayonne DMC), y sont présents, un point courant à cette époque, le point de couchure ou point de Boulogne, le point fendu, le point avant, le point de nœud et le point de boutonnière.


 

Le dos est en lin bis, l’intérieur est doublé de lin pourpre. Un petit passant est présent au sommet  pour pouvoir la suspendre à la ceinture.


 

Voici les inspiratrices de ce model :


http://www.cottesimple.com/alms_purse/framented_alms_purse_front.htm

http://www.cottesimple.com/alms_purse/comtesse_bar_color.htm

http://www.cottesimple.com/alms_purse/comtesse_bar_bw.htm


Partager cet article
Repost0
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 00:00

Au moyen-âge on conservait les reliques précieuses dans de petites bourses brodées et richement ouvragées. Il en existe encore plusieurs dans un très bon état de conservation comme celles du trésor de la cathédrale de Troyes.

   


 Celle-ci est une tentative de reconstitution s'inspirant de plusieurs sources et techniques allant du XIème au. XIVème siècle, les boutons de cette bourse sont en tissu, et alors que ceux présents sur la bourse allemande ayant servi plus ou moins de modèle sont fait à partir d'un noeud de base du macramé.
La broderie est faite au point de Bayeux et le dessin provient d'une enluminure venant du Commentaire de l'Apocalypse de Saint-Sever (XIème siècle).


Détail de l'anse réalisé avec la technique du tissage aux plaquettes, attestée pour cette époque. Les fils utilisés sont du lin DMC pour la broderie non doublés. Je vous laisse apprécier la finesse du travail et imaginer les complications que ce tissage minuscule m'a occasionné. Aujourd'hui je comprend vraiment pourquoi les tisserands de lin mettaient leurs métiers à tisser dans des cave humides...


Détail de la broderie en laine (à repriser) sur lin.
Partager cet article
Repost0